Centre national de référence de la chimiorésistance du paludisme

Vote it
(0 Votes)
Écrit par  Publié dans Centre nationaux de référence

Le paludisme demeure malgré les efforts consentis afin de le maitriser et le contrôler un grave problème de santé publique.

On note cependant une baisse sensible de la mortalité et de la morbidité palustres ces dernières années grâce notamment aux dérivés de l’artémisinine et à l’utilisation des moustiquaires imprégnées d’insecticides. Malheureusement cette lueur d’espoir s’est assombrie avec l’émergence de la résistance aux dérivés de l’artémisinine en 2009. L’Unité de Paludologie de l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire héberge en son sein le Centre National de Référence des Chimiorésistances de P.falciparum. Depuis plus de 20 ans l’UPAL appuie le Programme National de Lutte contre le Paludisme par la définition des stratégies de traitement en se basant sur des études in vivo, in vitro et moléculaires. Depuis ces dernières années de nombreux partenaires travaillent en collaboration avec l’UPAL sur l’efficacité des antipaludiques, la physiopathologie du paludisme grave, l’évaluation et la mise en place de nouveaux tests de Diagnostic rapide du paludisme, la structure des populations de P.falciparum. L’UPAL est une référence et une expertise sur des thématiques nouvelles et novatrices non seulement pour le pays mais également pour le monde de la paludologie.

 

Tableau II. Activités de diagnostic CNR

Nombre Echantillons

Nombre de Tests

Nombre de B

CNR Chimiorésistance Paludisme

11 127

11 127

1 112 700

           

 

Bilan des formations dans le cadre du CNR

L’UPAL a participé durant l’année académique 2010-2011 a des formations internationales. Il s’agit de la 8è édition du Cours International « Atelier Paludisme » qui a eu lieu à l’Institut Pasteur de Madagascar du 07 mars-15Avril 2011 et de la formation sur Les méthodes de base en immuno-diagnostique » du 20 Juin -- 1 Juillet 2011dans cette même localité.

 

 Réunions en rapport avec le CNR

L’UPAL ai participé à la réunion de WWARN West Africa à Ouagadougou au Burkina Faso le 3 décembre. Face à l’émergence de la résistance aux dérivés de l’artémisinine, l’effort au niveau régional doit être coordonné. A cette réunion l’UPAL a été désigné point focal WWARN pour la Côte d’Ivoire

 

L'institut

Actualités

Newsletter Pasteur CI